Wang Zhuang Fei

WangZhuangFei-1-largeWang Zhuang Fei, héritier du Bagua Zhang, commença à étudier les arts martiaux dès son enfance. Il était très doué au combat, avec un niveau si élevé qu’il ne comptait aucun rival. Avec un coup de paume de main il jetait loin ses adversaires et nul n’était capable de s’approcher de lui. À l’âge de quinze ans, son beau-père Diao Yu Ting l’avait présenté au maître de la deuxième génération de Bagua Zhang, Gong Bao Tian, célèbre pour être le chef des gardes impériales de la Cité Interdite, décoré directement par l’Empereur de la traditionnelle robe jaune. Gong s’installa dans sa maison pendant une dizaine d’années et Wang étudia en profondeur ce style, dormant et mangeant dans la même pièce que son maître.

Dès sa rencontre avec Gong BaoTian, il ne connut plus aucun rival. Afin d’améliorer encore sa technique et d’élever son niveau dans les arts martiaux, il voulut regarder autour de soi et se battre avec d’autres pratiquants. Il publia pendant longtemps sur le journal Zhi Bo une annonce dans laquelle il invitait les plus grands experts des arts martiaux à venir se mesurer contre lui, offrant en échange une somme importante. Avec grand regret, il ne rencontra jamais personne à sa hauteur.

Wang n’eut jamais peur des canailles: une fois, par exemple, au cours de la Seconde Guerre mondiale, il vainquit facilement un traître célèbre appelé Wang, grâce à la technique « BaiYuanXianTao », faisant ainsi gagner un soupir de soulagement à tous les Chinois opprimés par la domination étrangère.

Wang ZhuangFei, fier et courageux, jeune il se battit contre trente dockers parmi lesquels se trouvaient aussi d’adroits pratiquants d’arts martiaux. Beaucoup terminèrent jetés à la mer. Zhu DeFu, célèbre pour avoir combattu et gagné contre un champion Russe, comptait parmi les perdants: après la défaite, Zhu, se prosterna en demandant à devenir un étudiant de Wang. Mais il ne s’agit que d’une anecdote parmi tant d’autres sur ce grand maître.

Wang Zhuangfei se consacra corps et âme aux arts martiaux, se battit de nombreuses fois mais ne connut jamais le goût amer de la défaite.

Afin de diffuser le style dont il était l’héritier, il enseigna les arts martiaux tant aux forces spéciales qu’à la flotte est de la marine chinoise en tant qu’autorité la plus importante du baguazhang d’origine. Successivement, il eut une place d’honneur au sein de la section d’histoire et culture de la ville de Shanghai : c’était fut la première fois qu’un expert d’arts martiaux était accueilli dans cette section.

Wang Zhuangfei contribua largement à la diffusion du baguazhang. Quand il avait environ 80 ans il fut invité à la manifestation des «plus grands styles d’arts martiaux du monde » qui avait lieu à Singapour: sa démonstration très attendue du combat fut acclamée par tous les gens présents. Comme forme de respect, on lui fit don d’une bannière sur laquelle était écrit « le gong fu divin domine le monde» et «l’étoile guide dans le firmament des arts martiaux. »